retour en page d'accueil

Présentation de la Safer

La Safer en France - Le contexte martiniquais - Pour nous joindre


Le contexte martiniquais

 
 

  Situation géographique
  Contexte agricole
  Contexte foncier



2-Contexte agricole

La surface agricole utilisée (SAU) s'élève à environ 32 000 hectares, et constitue environ 30 % du territoire martiniquais. Un climat tropical humide confère à la Martinique un potentiel agricole important. Cependant les aléas climatiques de la zone affectent le développement des cultures.
En outre, le prix élevé du foncier, la prédominance des petites exploitations, le coût de la main-d'ouvre, des équipements et des matières premières augmentent les coûts de production.

Une agriculture orientée

La Martinique s'est engagée dans le développement d'une offre de qualité. Cette volonté est manifeste dans le secteur de la banane, où 80 % des expéditions sont classées dans la catégorie « extra » et dans celui du rhum, où la Martinique a su faire reconnaître que sa production était l'une des meilleures du monde et a obtenu une appellation d'origine contrôlée.
Ces efforts sont à généraliser d'autant que la sécurité alimentaire est aujourd'hui au cour des préoccupations des consommateurs. En Martinique, la pollution occasionnée dans le nord par certains produits phytosanitaires a favorisé la prise de conscience de la nécessité de modifier les techniques agricoles.

Quelques cultures

La banane

En valeur, la banane d'exportation représente 53,5% de la production agricole finale (végétale et animale) et est cultivée sur un tiers de la S.A.U..

Près de deux mille planteurs se partagent cet espace avec une moyenne d'exploitation plus élevée que la moyenne agricole (4,1 ha contre 2, 2). Plus du quart des planteurs n'occupent que 12% des surfaces en bananes avec moins d'un hectare chacun, alors que 181 gros planteurs (9 % du total) concentrent les deux tiers du total (30 ha en moyenne). La production oscille autour de 200 000 tonnes (85 % exportés) en fonction des aléas climatiques, soit des rendements d'environ 25 tonnes à l' hectare.

Bananeraie

La canne à sucre

La canne à sucre demeure la deuxième activité agricole (un dixième de la S.A.U. et 8% des exportations) avec une contribution importante sur le plan social (1400 emplois directs et 2300 emplois indirects). Plus de la moitié des 200 000 tonnes de cannes récoltées sont destinées aux distilleries pour la fabrication de rhums. La Martinique produit chaque année environ 100 000 hl de rhum (équivalent alcool pur) dont les deux tiers en rhum agricole.

champ de canne à sucre

Autres cultures

La Martinique a une assez longue tradition dans la culture de l'ananas, appuyée sur de bons sols situés sur les flancs nord-est du massif septentrional.

Parcelle d'ananas

La réussite des cultures florales est évidente. Elles occupent un millier d'exploitants dont une centaine regroupés sur 350 ha exporte quelques dizaines de tonnes en Métropole et aux Etats-Unis, tandis que le marché local se développe, renforcé par les nombreux achats des touristes.

Culture florale  Culture florale   Culture florale   Culture florale

 
Haut de la page Haut de la page